Gérer son Budget

Comment parvenir enfin à gérer votre budget : 10 étapes (1/2)

Pour avoir des finances personnelles seines, il est essentiel de bien apprendre à gérer son budget. Cela vous permettra de réellement savoir où va votre argent et de pouvoir l’utiliser pour des choses dont vous avez vraiment envie. Autrement dit, gérer votre budget vous aidera à attendre vos objectifs financiers.

Etablir un budget n’est pas un exercice aussi fastidieux qu’il n’y parait. Et cela pourra vous donner un sacré coup de pousse dans votre quotidien. Vous n’aurez plus jamais peur d’être à découvert et vous pourrez plus facilement anticiper les situations de crises.

Pour vous aidez dans cette démarche, j’ai récapitulé les 10 étapes pour apprendre à bien gérer son budget. Vous trouverez ici les 5 premières, la suite fait l’objet d’un deuxième article.

1. Bien choisir son support de gestion

La première étape pour bien débuter la mise en place de votre budget est de déterminer le support qui vous convient le mieux pour gérer votre argent au quotidien.

Personnellement, j’utilise un tableau excel puisque j’aime avoir un support visuel avec une vision d’ensemble sur ma situation financière. Et j’apprécie surtout d’avoir un outil qui fait les calculs tous seul 🙂

Mais libre à vous d’utiliser le support de votre choix en fonction de ce qui convient le mieux. Certains préféreront peut-être un support papier, car le fait de devoir écrire permet de mieux assimiler les informations.

D’autres se tourneront peut-être vers une application sur smartphone pour pouvoir y avoir accès H24 et avoir la possibilité de la relier directement avec l’application de votre compte en banque. (Je vous conseille cet article de techadvisor pour répertorie 7 applications gratuites pour gérer votre argent).

C’est à vous de voir. Le plus important est que vous soyez à l’aise avec la méthode que vous décidez d’adopter et qu’elle ne soit pas une contrainte pour vous au quotidien.

2. Calculer sa valeur nette

Cette étape est l’un des calculs les plus utiles qu’une personne puisse faire en matière de finances personnelles. Elle vous permettra de réellement vous rendre compte de votre situation pour ensuite fixer vos objectifs en fonction des points à prioriser.
 
Le calcul est assez simple. Vous additionnez d’abord la valeur de toutes les choses que vous possédez : maison, voiture, comptes épargnes, placements financiers…
Puis vous y soustrayez la valeur de toutes vos dettes : prêt immobilier, crédit à la consommation…
Le nombre obtenu représente votre valeur nette.
 
L’objectif est ici de connaître votre situation au regard de vos finances personnelles puis de pouvoir mesurer régulièrement vos progrès en partant d’une base.
 
Pour vous aider à vous rendre compte réellement de ce que cela représente, je vais poser la question autrement. Cette question est tirée du Livre de R. KIYOSAKI, « Père riche, Père pauvre » et vous permettra de réellement faire le point : Si vous vous arrêtiez de travailler aujourd’hui, combien de temps pourriez-vous vivre ?
On part du principe que vous avez le droit de vendre tous vos biens pour tenir le plus longtemps possible. Mais attention, pas à la valeur du neuf mais à leur valeur réelle.
 
Alors, où en êtes vous ? Combien de temps pourrez-vous tenir ?
Encore une fois, l’idée n’est pas de vous faire paniquer, mais plutôt de vous faire réfléchir. En effet, cette étape n’est que le point de départ. Vous avez toutes les cartes en main pour faire évoluer la situation, qu’elle soit négative ou déjà positive.

3. Faire le bilan de ses revenus

Pour certains cette étape sera facile, pour d’autres elle peut s’avérer plus complexe. Tout dépend de la régularité et de la multiplicité ou nos de vos sources de revenus. Il faut donc faire la somme de toutes vos sources de revenus.

Évidemment, l’idée est de tout prendre en compte.

Pour ceux qui ont un revenu variable, comme ça peut être le cas pour les indépendants, les propriétaires d’entreprise, les contractuels à court terme, vous pouvez suivre cette méthode : Faites déjà une estimation de ce que vous gagner à l’année pour pouvoir faire une moyenne sur le mois.

Cette moyenne doit vous permettre de connaître la somme dont vous pouvez disposer environ pour vos dépenses mensuelles.

Dès lors, quand vous êtes sur un mois avec un revenu plus fort que cette moyenne, vous pouvez mettre la différence de côté pour pouvoir compenser les mois à faible revenus.
La règle d’or est la suivante : ne dépensez pas l’argent que vous n’avez pas.

Lorsque vous faites le bilan de vos revenus, il est question d’énumérer tous vos revenus et pas seulement votre salaire. On prend donc également en compte : les aides sociales, les revenus immobiliers, les dividendes…
Et on n’oublie rien ! Ensuite, on peut passer à l’étape suivante 🙂

4. Faire le bilan de ses dépenses

Tout comme l’étape précédente, faire le point sur ses dépenses est essentiel lorsqu’on veut mettre en place un budget.

Elle vous permettra notamment de prendre pleinement conscience de la manière dont vous dépenser votre argent et de ce que vous pourriez modifier pour améliorer votre situation.
Prenez le temps d’étudier toutes vos dépenses et sur plusieurs mois si possible.

La première étape est de repérer les charges fixes. Il s’agit des charges que vous avez tous les mois et qui constituent le socle de vos dépenses pour vivre : Loyer, électricité, assurance, eau, téléphone…

Ensuite, faites le point sur vos dépenses en alimentation. Combien dépensez-vous en courses chaque semaine ? Chaque mois ?

Ciblez ensuite le reste de vos dépenses et regroupez-les en catégories : par exemple « santé », « équipements », « loisirs/sortie », « impôts ». Notez ensuite combien vous dépenser sur chaque catégorie.

L’objectif est de ne rien oublier. Essayez donc d’être le plus précis possible pour être au plus proche de la réalité. Et surtout, soyez honnête avec vous-même. Personne d’autre ne verra cette liste, vous le faites uniquement pour vous 😉

5. Calculer votre “reste à dépenser”

Cette étape est cruciale. Elle va vous permettre de réellement faire le bilan de votre quotidien financier actuel. Est-ce positif ? Est-ce que vous finissez les mois à découvert ?
L’important c’est de prendre conscience de la situation et d’agir. Si vous êtes dans le rouge, ce n’est donc pas une fatalité. Il est toujours possible d’y remédier.

D’un autre côté, si vous êtes en excédant chaque mois et que vous parvenez à placer un peu d’argent, c’est déjà une bonne chose.
Prenez toutefois le temps d’observer cette somme. Est-ce qu’elle est régulière ? L’estimez-vous suffisante ? Souhaiteriez-vous faire mieux ?

Si vous êtes en déficit, pas de panique. Vous avez déjà fait un premier pas en cherchant à gérer votre budget. La suite de cet article a vocation à vous guider pour améliorer votre situation.

En tout mesure, vous devez instaurer une bonne habitude essentielle en matière de finances personnelles : l’excédent de chaque mois doit être placé.
Un budget sera fixé pour pouvoir vous offrir des loisirs et vous faire plaisir. Dès lors, s’il vous reste de l’argent à la fin du mois, prenez le réflexe de le placer. Il servira votre fond d’urgence, le remboursement de vos dettes ou le financement de vos projets.

Si vous êtes arrivés jusque là, vous avez déjà effectué une belle partie du parcours.

Vous savez où vous en êtes et d’où vous partez ! Mais ce n’est pas encore terminé car le vrai travail reste à faire. Pour cela, je vous invite à lire la deuxième partie de l’article 🙂

Comment parvenir enfin à gérer votre budget pour réaliser enfin vos objectifs financiers !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *