Gérer son Budget Zéro Déchet

10 astuces pour faire des économies avec le Zéro-déchet !

Se mettre au vert et au principe du zéro-déchet peut avoir de nombreux avantages.

D’abord pour la planète ! Evidemment, c’est un peu l’idée de base : on consomme mieux, donc on fait baisser son empreinte carbone et on produit moins de déchets.

Mais le zéro-déchet peut aussi être formidable pour votre porte-monnaie ! 🙂

Histoire de vous donner un peu quelques idées sur le sujet, voici 10 astuces pour faire des économies avec le zéro-déchet !

Pour ce qui ont déjà lu mon article sur les 5 étapes pour se mettre au frugalisme, vous y trouverez probablement des points communs 😉

1. Pensez sur le long-terme

Le zéro déchet, c’est avant tout un investissement à long terme. L’idée est d’acheter des produits plus chers mais également plus durables. Certains auront d’ailleurs une durée de vie pratiquement illimitée.

Par exemple, j’ai acheté un pain de rasage solide il y a environ 2 ans pour ne plus acheter de mousse à raser en bombe. Et bien figurez-vous que presque deux ans plus tard, j’utilise toujours ce même pain de savon et j’en ai à peine utilisé la moitié ! A l’époque, j’avais dû le payer à peu près 6 euros.

Le principe du zéro déchet c’est que tout ce que vous achetez doit durer beaucoup plus longtemps que des produits consumables qui, par définition, n’ont qu’une seule utilisation.  

Pour ne citer que quelques exemples : cotons à démaquiller lavables, serviettes hygiéniques lavables, éponges lavables, shampoing solide, pailles en innox…

2. Achetez en vrac !

On trouve de plus en plus aujourd’hui des boutiques qui vendent leur produit uniquement en vrac ou des rayons vrac dans les supermarchés.

Le principe est simple, vous apportez vos contenants où les achetez sur places (en les rapportant à chaque fois avec vous) et vous n’achetez que la quantité qui vous est nécessaire.

Cela évite donc le gaspillage d’une part. Et vous n’avez pas à acheter une grosse quantité de produit alors qu’une plus petite aurait suffi.

Le bonus ? On évite d’utiliser des emballages plastiques et on fait un petit geste pour la planète 🙂

3. Réutilisez tout ce que vous pouvez

Lorsqu’un objet arrive en fin de vie et que vous pensez ne plus pouvoir vous en servir, réfléchissez à une autre utilisation possible avant de vous en débarrasser.

Par exemple, faire des chiffons à poussière dans de vieux vêtements.

Et si vous voulez jouer encore plus d’imagination, je vous conseille fois PINTEREST. Certains utilisateurs ont vraiment des idées incroyables et qui pourtant seraient très simples à reproduire.

Je vous conseille par exemple cet article de comment-economiser.fr qui vous donnera 35 idées pour donner une seconde vie à vos vieux objets 🙂

4. En cuisine, on mange tout !

Il y a énormément de choses que l’on jette au quotidien et qui sont encore largement en état d’être consommées, notamment en cuisine.

Je laisse de côté les produits périmés qui sont encore comestibles plusieurs jours après la date. Ici, je veux vous parler plutôt de ce que vous jetez en pensant que de toute façon vous ne pourrez plus vous en servir.

Par exemple, on peut faire une très bonne gelée d’orange avec seulement la pelure. Vous pouvez également tenter les chips avec la peau des légumes en les faisant dorer au four. Les fanes de radis ou de carotte feront, quant à elle, merveille dans vos soupes de légumes.

L’idée est d’être créatif. Et si vous avez du mal à vous lancer, encore une fois, je vous renvoie à Pinterest !

5. Divisez tout par deux !

Le principe de cette règle est assez simple à appliquer au quotidien. Je m’explique !

Les marques indiquent généralement une quantité de produit à utiliser (ex : lessive, shampoing, dentifrice). Or, bien souvent, les quantités préconisées sont plus importantes que celles réellement nécessaires. On cherche avant tout à vous faire consommer le produit le plus vite possible pour que vous en rachetiez un autre.

Et bien, essayer donc d’utiliser seulement la moitié de cette quantité et vous verrez que, en fait, c’est assez.

Cela vous permettra donc d’utiliser votre produit plus longtemps et de limiter le gaspillage. Conclusion : Moins de déchet, et plus d’économies ! 🙂

6. Utilisez des produits bruts

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

Se mettre au zéro déchet c’est également remplacer des produits transformés, emballés et donc plus chers, par des produits bruts qui seraient toutefois efficaces à remplir la même fonction.

Au niveau des cosmétiques par exemple, avez-vous déjà pensez à utiliser de l’huile de jojoba à la place de votre hydratante. Elle vous coutera moins chère qu’un pot de crème hydratante, durera plus longtemps et sera bien meilleure pour votre veau. Et non, contrairement aux idées reçues, l’huile de jojoba ne graisse pas la peau.

Deuxième exemple, le vinaigre blanc et le savon de Marseille. Qui remplaceront la plupart de vos produits ménagers par une alternative écologique et économique.

7. Revendez au lieu de jeter

Un nombre ahurissant d’objets sont jetés chaque année alors qu’on pourrait leur offrir une seconde.
Allez, on s’y met ! On arrête de jeter à tout bout de champs.
Si vous ne vous ne trouvez plus d’utilité à un objet, cela ne veut pas dire qu’il ne pourra pas servir à quelqu’un.
Revendez vos vêtements sur Vinted, vos meubles sur Leboncoin, vos livres sur MOMOX.
D’abord vous évitez de jeter donc c’est bon pour la planète, et en plus ça peut rapporter quelques sous qui seront les bienvenus sur votre compte 🙂

Et si ça ne fonctionne pas, vous avez toujours la possibilité de donner à des associations pour que d’autres puissent en profiter gratuitement (pensez à Emmaus ou La Croix rouge par exemple).

8. Apprenez à faire vous-même

Pour cette étape, il est temps de se retrousser les manches 🙂

On ne s’en rend pas forcément compte puisqu’on est habitués à acheter lorsque l’on a besoin de quelque-chose, mais il peut être également très facile de faire soi-même. Avez-vous déjà essayé, par exemple, de fabriquer votre propre lessive ? Un petit tour sur internet pour dégoter une recette et hop, on tente le “fait-maison”.

On peut faire pareil avec les produits d’entretien (le vinaigre blanc ne coûte rien et ça fait des merveilles !).

9. Prenez le temps de choisir les produits qui vous conviennent

Parfois, se mettre au zéro déchet veut dire investir un peu dans des produits qui, certes, ne sont pas consumables, mais seront toutefois un peu plus cher. Je parle par exemple des cotons, des serviettes hygiéniques ou des couches lavables. Dès lors, sachant que ça représente un investissement, prenez le temps de faire quelques recherches avant d’acheter pour trouver le produit qui correspond vraiment à votre besoin.

L’objectif est toujours d’éviter d’acheter quelque chose que vous n’utiliserez pas et qui trainera dans un tiroir.

Personnellement, lorsque j’achète quelque chose de nouveau, j’aime bien payer un peu plus cher et m’assurer de choisir des produits de qualité, bios et fabriqués au plus près (de préférence en France).  

10. Allez-y progressivement

Le fonctionnement zéro déchet demande de changer parfois en profondeur certaines de nos habitudes. Un conseil donc, allez-y doucement. Evitez les changements de vie trop drastiques qui vont venir chambouler complètement votre quotidien du jour en lendemain. Ce n’est pas parce que vous souhaitez vous mettre au zéro déchet qu’il faut passer dès demain aux toilettes sèches 😉  

Prenez le temps de découvrir ce qui fonctionne pour vous et d’adopter progressivement de petites habitudes. Par exemple, commencer à utiliser des cotons démaquillants lavables, utiliser du dentifrice solide, remplacer vos coton-tiges par une alternative écologique…

Vous verrez que vous vous habituerez progressivement à ses petits changements qui, non seulement seront bons pour la planète, mais en plus, vous permettront à long terme de dépenser moins d’argent.

Une fois que ces petites habitudes sont ancrées, on passe à une autre et ainsi de suite.

10 astuces pour faire des économies avec le zéro déchet  et avoir une consommation plus verte et responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *